08. 1962 à nos jours.
 

A partir de 1962, l’organisation, l’instruction et l’équipement du Régiment Para-Commando sont réorientés vers les missions de l’OTAN, sans pourtant abandonner ni les aspects spécifiques de la formation caractérielle et physique, ni l’entraînement tactique et technique Para-commando.

C’est ainsi qu’en plus des manœuvres et exercices typiquement Para-commando,

le 2ème Bataillon Commando travaille à plusieurs reprises avec le 1er Corps belge en RFA, ou encore, lors de manœuvres nationales ou combinées avec les Forces de l’Intérieur.

Pour assurer ces missions, le Bataillon reçoit un armement, un charroi et un matériel plus adaptés aux théâtres européens.

Le 01 mars 1963 est créée la Compagnie Antitank Para-Commando (Cie ATk Para-Cdo) à Flawinne, où elle cohabitera avec le 2ème Bataillon Commando.

Pendant cette période les unités du Régiment d’abord et de la Brigade ensuite, et particulièrement nos "Commandos" effectueront de nombreuses missions "humanitaires" en AFRIQUE, ASIE et même en EUROPE.

 

   

1964 STANLEYVILLE (DRAGON ROUGE & DRAGON NOIR)

Du 24 au 27 novembre 1964, la 12ème compagnie du 2ème Bataillon Commando composée de 134 hommes (7 Officiers, 18 Sous-Officiers et 109 Caporaux et Soldats) participe en renfort du 1er Bataillon de Parachutistes au sauvetage et à la sécurisation de 2.375 otages.

 

1974 SAHEL (NIGER)

A partir de 1973 le Régiment Para-Cdo conjointement avec le 15ème Wing va intervenir en parachutant 520 tonnes de vivres. Cette intervention a pour but de porter secours aux populations nomades fragilisées par une terrible sécheresse qui décime leurs troupeaux, et les obligent à émigrer vers le sud où ils se regroupent dans des camps.

Dans un second temps, un détachement de militaires non Para-Commandos commandé par le Major L. Verstraeten acheminera, entre août et septembre 1973, 1.805 tonnes de vivres.

L’année suivante, l’opération est renouvelée avec du personnel provenant uniquement du Régiment Para-Commando.

En mars 1974, une colonne de 18 véhicules acheminera depuis la Belgique 40 tonnes de vivres avec une trentaine de Para-Commandos du 3 Bn Para.

Deux autres détachements se succéderont pour remplir la mission de transport de vivres.

- l’un du 1 Bn Para commandé par le Major R. Verbeke ;

- l’autre du 2 Bn Commando commandé par le Major J. Célis.

 

1978 KOLWEZI (RED BEAN)

La moitié du 2ème Bataillon Commando et la Compagnie Antichar Para-Commando participent en mai 1978 à l’opération humanitaire à Kolwezi au SHABA (ex-Katanga) pour porter secours aux populations européennes et Zaïroises.

 

1979 KITONA (GREEN APPLE)

En février 1979, le 2ème Bataillon Commando, sous les ordres du Lieutenant-Colonel BEM DE CLERCK est envoyé au ZAÏRE (ex Congo belge) pour instruire des Unités des Forces Armées Zaïroise (FAZ) pendant une période de 6 semaines au camp de Kitona.

 

1988 GOLFE PERSIQUE (OCTOPUS)

En septembre 1987, une équipe composée de 2 hommes de la Cie ATk Para-Cdo (1 Sous-Officier et un Volontaire) participe comme équipe de tir MILAN sur un bateau de la Force Navale aux opérations dans le Golf Persique.

 

1990 KIGALI (GREEN BEAM)

En novembre 1990, sous les ordres du Lieutenant-Colonel VAN DE WEGHE, tout le 2ème Bataillon Commando participe à une opération humanitaire au Rwanda pour protéger l’évacuation des expatriés.

 

1991 IRAK (BLUE LODGE)

Du personnel des différentes Unités Para-Commando de la Brigade ont participés du 23 mai au 28 juin 1991 à l’action d’aide internationale "Provide Comfort" mise sur pied par les Etats-Unis dans le nord de l’Irak.

 

1991 ZAÏRE (BLUE BEAM)

Du 24 septembre au 04 novembre 1991 la Cie ATk Para-Cdo participe à l’opération humanitaire au ZAÏRE au sein de la Brigade Para-Cdo.

Elle participera notamment à des missions de sauvegarde et de sécurité à Kinshasa, Moanda, Boma, Matadi et Kikwit

Du 28 octobre au 22 novembre la 16 Cie (120 hommes) du 2 Bn Cdo est amenée à Libreville au GABON pour servir de réserve au commandement du détachement d’intervention et être éventuellement parachutée au ZAÏRE au cas ou une unité escortant une évacuation serait en difficulté. La Compagnie ne fut finalement pas employée.

 

1991 Le Régiment Para-Commando est promu au rang de
"BRIGADE PARA-COMMANDO".

 

1993 BRAZZAVILLE (SUNNY WINTER)

Du 20 janvier au 24 février 1993, la Cie ATk Para-Cdo est mise en place avec un détachement de la Brigade Para-Cdo à Brazzaville (ex Congo français) pour éventuellement participer à l’évacuation du ZAÏRE de nos ressortissants en cas de nouvelle détérioration du climat politique local.

Après une trentaine de jours de "Stanby", et après être restée en arrière-garde une semaine, l’unité rejoindra aussi le pays.

 

1993 SOMALIE (RESTORE HOPE- UNOSOM ,II & III)
Le 2ème Bataillon Commando participe avec la Batterie Para-Commando à la deuxième mission en Somalie après le 1er Bataillon Parachutiste.
Elles sont les premières unités de la Brigade Para-Commando à porter le béret bleu de l’ONU d’avril à août 1993.
La Compagnie Antichar Para-Commando participera, elle, d’août à décembre 1993 à la troisième rotation en renfort du 3ème Bataillon Parachutiste.
Pour la circonstance la Cie ATk Para-Cdo avait été reconvertie sur CVRT (engins blindés de
reconnaissance). Un peloton de reconnaissance sur jeep sera également mis à la disposition du 3 Bn Para.

 

1994 KIGALI (UNAMIR – SILVER BACK)

En 1994, du 20 mars au 21 avril, sous les ordres du Lieutenant-Colonel BEM DEWEZ, tout le 2 Bn Cdo participe à l’opération ONU UNAMIR au Rwanda à nouveau sous le béret bleu.

Cette mission se terminera prématurément après le massacre le 07 avril de dix Commandos.

Malgré ce choc, le personnel du Bataillon gardera son sang-froid et jouera un rôle essentiel dans l’évacuation des expatriés en coordination avec la Brigade Para-Commando.

La Bie Aie Para-Cdo et la Cie ATk Para-Cdo participeront à cette dernière opération baptisée "SILVER BACK".

 

1997 BRAZZAVILLE (GREEN STREAM)

Du 19 avril au 01 juin 1997 le 2ème Bataillon Commando au complet participe à l’opération "GREEN STREAM" au CONGO-BRAZZAVILLE (Pointe-Noire) en vue de l’évacuation des expatriés en coordination avec la Brigade Para-Commando suite aux troubles créés par la passation de pouvoir entre les régimes MOBUTU et KABILA.

 

1999 ALBANIE (UFOR-ALLIED HARBOUR-BELLSSAGROUP)

Du 17 avril au 21 juillet 1999 le 2ème Bataillon Commando est désigné comme unité pilote du "BELLSSAGROUP".

Les 594 militaires engagés proviennent essentiellement des unités de la Brigade Para Cdo.

Ce détachement est déployé dans les environs du port de Durrës (ALBANIE) d’où différentes missions sont menées vers la frontière du KOSOVO (Kukës) pour évacuer dans un premier temps et ensuite ramener les populations exilées.

Au début juillet, le Bataillon sous les ordres du Lieutenant-Colonel LATTAQUE fut la première unité belge à pénétrer au KOSOVO lors de ses dernières missions.

 

2002-2003 KOSOVO

Du 25 novembre 2002 au 03 avril 2003 le 2ème Bataillon de Commandos, sous les ordres du Lieutenant-Colonel BEM A. MAES, participe à la sécurité et le maintient de la paix au KOSOVO.

Le Bataillon est stationné à LEPOSOVIC.

En assistance et coopération avec UNMIR et sa Police, il constitue le Battle group BELUKROKO XI.

 

2004 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC)

Du 30 janvier au 21 juin 2004 le 2ème Bataillon de Commandos, sous les ordres du Lieutenant-Colonel Breveté d'Etat-Major (BEM) P. LAUREYS, a été déployé en République Démocratique du Congo (Ex Zaïre & Ex Congo belge), pour une mission d'instruction sur les techniques "PSO" (opérations de maintien de la paix) à la 1ère Brigade congolaise (3 bataillons), dans le cadre de la reconstruction des forces armées congolaises.

 

2005 AFGHANISTAN (RENFORT ISAF) 

De Novembre 2004 à Février 2005 un détachement de 25 hommes du 2ème Bataillon de Commandos, participe en renfort au 1er Bataillon de Parachutistes pour la période électorale.

 

2008 AFGHANISTAN (ISAF 16)

Du 03 mars au début juillet 2008, aux ordres du Commandant Xavier Van de Werve, le 2ème Bataillon de Commandos en tant qu'Unité pilote, fournit la plus grande partie du personnel pour le détachement de protection de l'aérodrome de Kaboul. 

 

2009 LIBAN (BELUFIL 10)

La 16 Compagnie du 2ème Bataillon de Commandos participe à la mission BELUFIL 10 dans le sud du LIBAN dans le cadre de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) de mi-octobre 2009 jusqu'a fin février 2010.

Avec leurs collègues issus d'autres unités, leur mission consiste essentiellement à assurer la sécurité du contingent belge, tant dans les installations du Camp SCORPION à TIBNIN que durant les missions de déminage par les troupes du Génie, ou bien encore lors d'escortes diverses et déplacements. Ils sont placés sous les ordres du 11 Bataillon de Génie.

 

2010 AFGHANISTAN - (OMLT3)

Du 29 Dec 2009 au 01 jul 2010, Le 2ème Bataillon de Commandos participe à la mission ISAF en Afghanistan.

Il fournit le détachement OMLT 3 (Operational Mentoring and Liaison Team) aux ordres du Lieutenant-Colonel Breveté d'Etat-Major CLOSSET. Le détachement OMLT 3 est stationné à KUNDUZ, dans le nord de l'Afghanistan. Il a comme mission d'encadrer et d'appuyer un bataillon de combat de l'armée nationale afghane, tant à l'entraînement qu'en opération.

 

2010/2011 BUTA 65

Du 21 novembre ( 12 sur 34 sont partis le 21 novembre ) au 11 décembre 2010 ( en fait : 13 ( 2 Cdo ) sur 24 sont partis le 09 novembre avec 3 ( CE Cdo ) et le Cdt MAURER le 08, ils sont tous rentrés le 18 décembre 2010 ), un détachement du 2 Bataillon de Commandos et des militaires Congolais, sous les ordres du Major Thierry LANDAS, se trouvent dans le nord-est de la RDC ( KISANGANI se trouve au nord, à la limite au nord-est si on prend un méridien central ) en expédition à la recherche d’un hélicoptère H-21B disparu avec trois membres d’équipage belges en 1965dans la forêt équatoriale dans la région de BUTA.

2011/2012 URR 2 (Unité de Réaction Rapide 2)  

(URR 1 a été exécuté par le 3 Bn Para), de début octobre 2011 à début avril 2012, 72 Commandos du 2 Bataillon de Commandos séjournent à KINDU, (à cheval sur le fleuve Lualaba, dans le MANIEMA) en RDC (République Démocratique du Congo), 11 militaires supplémentaires les accompagnent en renfort pour certaines fonctions (ea : Médecin, etc.), ils sont sous les ordres du Chef de Corps, le Lieutenant-Colonel Breveté d’Etat-Major Jean-Marc VERMEULEN.

La mission est d’entraîner le 322ème Bataillon Commando congolais pendant les six mois, ce Bataillon rejoindra alors sa garnison à LOKANDU.

Pour permettre à un maximum de personnel du 2 Bataillon de participer à la mission, celle-ci sera exécutée en trois rotations de deux mois chacune. 

2014 RDC: Train The Trainer  

En 2014, aux ordres du Lieutenant-colonel BEM Pierard, le 2 Bataillon de Commandos a formé des instructeurs congolais qui ont ensuite assuré la formation des renforts en personnel des unités de réaction rapide de l’armée gouvernementale.

Avril 2015 HOMELAND  

Le 2ème Bataillon de Commandos participe à la mission HOMELAND dont le but est de sécuriser différents points sensibles dans notre capitale suite à la menace terroriste croissante.

 


 

Retour à la page d’index